© Jorge Herrera
La Plateforme

SAMUEL FOSSO

AUDITORIUM - NIVEAU 1

Né à Kumba au Cameroun, Samuel Fosso fuit en 1972 la guerre du Biafra et trouve refuge à Bangui, où il ouvre en 1975 son propre studio photographique. Il entreprend, parallèlement à son travail de portraitiste, une série d'autoportraits - mode de représentation dont il ne se départira jamais -  à travers lesquels il mène une réflexion inédite sur l'identité de l'homme africain. Mises en scène de son identité personnelle, ces autoportraits vont peu à peu prendre une dimension sociale et politique universelle - séries « Tati » (1994), « African Spirits » (2008), « Emperor of Africa » (2013), « Black Pope » (2017). Ses œuvres sont conservées dans les plus grandes institutions et fondations, telles le Centre Pompidou, la Tate, le MoMA, ou la Artur Walther Collection.